Élément essentiel de régulation des échanges économiques, l'argent est un métal précieux. Il peut se trouver soit sous forme de métal (pièces de monnaies), soit sous forme de billets. On entend par finance les moyens par lesquelles des entreprises ou sociétés régénèrent des capitaux dont ils ne disposent pas. Les directeurs financiers de ces sociétés évaluent la vie des entreprises et surtout leurs besoins. Et en fonction de ces besoins, elles savent comment et où investir. Le plus souvent cela se fait au niveau de banques d'investissement qui servent de relais entre les agents économiques et les besoins financiers des entreprises.

La gestion interne des sociétés et des métiers bancaires est l'apanage d'une grande pratique de la finance d'entreprise exécuté par les différentes directions financières chargés de faire une évaluation sur la vie des entreprises. Entreprises qui ont besoin des banques d'investissement, après avoir reçu de leur direction financière des rapports sur les projets d'investissement et les apports de capitaux, pour avoir des conseils sur les différents modes de financement, acquisitions ou de couvertures de risques. Ces banques d'investissements servent aussi de relai ou intermédiaire entre les différents agents économique et les différents besoins financiers des entreprises.

Pour cela il faut alors établir un contrat d'assurance qui n'est rien d'autre qu'un réel transfert de risque entre les entreprises et la compagnie d'assurance. Le concept est que l'assuré cède une partie du risque à la compagnie d'assurance qui accepte en échange de primes. Les compagnies d'assurances ne peuvent pas savoir en faisant signer un assuré si le risque surviendra, quand est ce qu'il arrivera et encore moins les conséquences de ce dernier. Tout ce qu'elles peuvent faire, c'est le transfère du risque à entre les différents agents économique dont elle à la gestion. C'est au travers de cette maîtrise statistique du facteur risque que les assureurs arrivent à réduire la volatilité du risque et de spéculer ainsi sur une approximation du montant des futurs sinistres. Sauf bien entendu dans certains cas particuliers où le risque est quasiment permanent car il est ici question de savoir quand est ce que va se produire par exemple un cambriolage, un vol de véhicule ou encore un accident de moto.